Adela Mbala ICI Cameroun

La journaliste et présentatrice du journal télévisé en français sur la Cameroon Radio Television (Crtv) est un personnage plein de ressources… et de surprises

  1. Adèle Mbala en est à 28 ans de télé ! Elle a été recrutée à la Crtv en 1990, un an après son retour de l’Ecole de journalisme de Lille en France.
  2. Tout au long de son cursus scolaire, elle a eu une forte aversion des mathématiques. Elle a obtenu le Bac G1 en 1984 au Lycée technique de Yaoundé.
  3. Elle a dirigé le Centre de formation professionnelle de l’audiovisuel (Cfpa) de Yaoundé et encadré la toute première cuvée des journalistes-photoreporters-diffuseurs-infographes.
  4. Son «Mbala» s’écrit avec un L comme partout dans son village natal Kakban par Minta, à 15 km de Nanga Eboko dans la Haute Sanaga, Région du Centre.
  5. Elle a des liens de parenté avec l’artiste Richard Bona, né à Minta, et fils d’une cousine germaine d’Adèle.
  6. Elle est la sœur de Jean Paul Nanga Abanda, un des pionniers de l’Ecole supérieure de journaliste de Yaoundé (Esijy, future Esstic) qu’elle allait souvent admirer à la maison de la radio quand elle était jeune.
  7. Très croyante notamment depuis son divorce, elle a construit une chapelle dans sa maison sur la route de Mfou près de Yaoundé, et obtenu un diplôme dans une école biblique où elle a passé deux ans. Sa fille Cécile Audrey a été consacrée évangéliste à Londres en 2011.
  8. Adèle Mbala est très attachée à la mémoire de sa mère Antoinette Nyankeng, ou Mama Antonia, ou encore Nga Nyeg’le (la femme du catéchiste) décédée en février 2011.
  9. Elle s’est remariée en octobre 2011 avec Philippe William Etoa.
  10. Elle dit avoir au moins dix enfants, soit les quatre de son premier mariage (Cécile Audrey, Inès, Yvan, Steven), les quatre que Philippe William a eus avant de la rencontrer (Yahn, D’Harvey, Miguel, Jeremiah), son neveu Michael et sa fille adoptive Grace Love.

TM

Photo JPK