Du 21 au 28 avril, Yaoundé va vibrer au rythme du festival culturel des traditions et des coutumes des peuples Béti, baptisé «Ongola Ewondo». Les organisateurs ont placé cette première édition sous le thème : «Ensemble, restaurons l’identité culturelle de notre terroir pour un développement harmonieux d’Ongola Ewondo».

L’objectif est de «revaloriser le patrimoine, l’histoire et la culture de ces peuples», explique Frédéric Essomba, le régisseur général de l’événement. Le ton a été donné ce lundi 23 avril par une procession des chefs traditionnels du Mfoundi au Musée national, à l’occasion de l’ouverture officielle du festival.

C’était en présence du représentant personnel du chef de l’Etat, Philippe Mbarga Mboa, et du ministre des Arts et de la Culture (Minac), Narcisse Mouelle Kombi. Cette manifestation est l’occasion de découvrir le patrimoine des Béti à travers des expositions d’art, la musique ou encore l’art culinaire. Des forums, des conférences-débats, l’élection «Miss Ngoan Ongola», un défilé de mode, entre autres, constituent également l’essence de cet événement.

«Ongola Ewondo» est organisé par l’Association des amis de la ville de Yaoundé, groupe composé principalement de natifs du département du Mfoundi. Ici, on prône le brassage des cultures. «Étant donné que nous prônons le vivre-ensemble avec les autres communautés, on a décidé d’organiser ensemble ce festival. Il n’y a pas que les autochtones, il y a également les allogènes», assure le régisseur du festival.

Patricia Ngo Ngouem