Pour la 3e édition du Salon International du Livre de Yaoundé (SILYA) prévue du 8 au 13 mai prochain à l’esplanade du Musée National, l’historien de nationalité congolaise Elikia Mbokolo fait partie des grandes figures attendues à cette édition, avec la Camerounaise Calixte Beyala.

De quoi susciter l’intérêt des observateurs et du public quand on connaît le rayonnement de cet homme de 74 ans connu dans le monde entier en tant qu’historien, spécialiste de l’histoire sociale, politique et intellectuelle de l’Afrique, mais aussi et surtout depuis 1994, comme producteur de l’émission Mémoire d’un continent, consacrée à l’histoire du continent noir, sur les antennes de Radio France Internationale (RFI).

Parmi ses publications récentes : Au cœur de l’ethnie (collaboration avec Jean-Loup Amselle, 1999),  Afrique noire. Histoire et civilisations. Du XIXe siècle à nos jours (Paris, 2004), Médiations africaines. Omar Bongo et les défis diplomatiques d’un continent (Paris, 2009), Élections démocratiques en RDC. Dynamiques et perspectives (Kinshasa, 2010), Simon Kimbangu. Le Prophète de la Libération de l’Homme noir, Tome 1 (L’Harmattan, 2014).

Le thème retenu pour cette la 3e édition du Salon International du Livre de Yaoundé est : Le livre au centre de la préservation de la paix et de l’unité au Cameroun.

Gérard Messanga