Il est le plus âgé des membres du Sénat. C’est à juste titre que Fon Victor Mukete Essimi Ngo, 100 ans (il les fêtera le 15 novembre prochain), porte le titre de «doyen d’âge» de la chambre haute du Parlement camerounais.

Il est le premier à présider le bureau d’âge de cette institution parlementaire, depuis sa mise en place en 2013. Année à laquelle ce sénateur du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a été nommé par le chef de l’Etat. Ce fils de Bafaw, localité de la Meme (Sud-Ouest) dont il est le «chef suprême», a donc l’honneur d’être à nouveau aux commandes du bureau d’âge pour cette deuxième législature.

La casquette de doyen des sénateurs n’est pas la seule qu’il porte. En effet, en plus d’être chef traditionnel (ses sujets l’appellent «Chief»), l’homme est également président du conseil d’administration de la Cameroon Telecommunications (Camtel), l’opérateur historique de téléphonie du pays, et président directeur général de la Mukete Estates Ltd, entreprise agro-industrielle créée par son père en 1910.

Dans le nouveau débat concernant le non cumul des mandats, il a été attaqué par ses adversaires politiques, qui lui reprochent justement ces différentes casquettes acquises depuis des années. D’autres, après un article paru dans un journal panafricain, ont pris certaines de ses analyses (sur le fédéralisme ou l’incarcération de leaders anglophones) comme un pied de nez à celui qui l’a nommé au Sénat.

Ce milliardaire dont on ne connait pas l’étendue de la fortune, a fait ses études supérieures en Grande-Bretagne, dans les prestigieuses universités de Cambridge et de Manchester. Avant de rentrer servir son pays. Né à Kumba il y a bientôt un siècle, Fon Mukete a joué un rôle important dans la réunification du Cameroun en 1961. Cette histoire du Cameroun, il la raconte dans «Mon odyssée», son livre paru en 2013.

Patricia Ngo Ngouem