Dès ce mois de mai 2018, le Cameroun accueille la première édition du Slam’Up, un festival unissant le slam et l’humour sur scène. Sous la houlette de la slameuse Lydol et de l’humoriste Ulrich Takam (photo), cet événement vise à créer un plateau de promotion et de diffusion du slam et du stand up à l’échelle nationale et sur le plan international.

Trois spectacles sont à cette occasion prévus aux Instituts français de Douala (18 mai) et de Yaoundé (26 mai), ainsi qu’à l’Alliance franco-camerounaise de Dschang (2 juin). Chaque spectacle sera précédé d’un atelier de trois jours. Pour l’acte I du Slam’Up, le thème retenu est «Des vers et des vannes contre la violence».

Une thématique engagée pour dénoncer les actes de violence qui se multiplient dans le monde, notamment envers les femmes et les enfants. Les slameurs et les humoristes presteront ainsi sous différents aspects de cette thématique, et toutes les prestations seront agencées selon une dramaturgie précise, dont la mise en scène et la scénographie contribueront à la compréhension du sens général du spectacle, expliquent les organisateurs.

Outre Lydol et Ulrich Takam, cette première édition de Slam’Up connaitra également la participation de quatre autres jeunes talents camerounais : les slameurs Marah. M et Mz, et les humoristes Norma et Hector Flandrin. Les «guest-stars» Markus, Moustik Karismatik et Master Ivo viendront rehausser ce festival de leur présence.

 

P.N.N