La chanteuse Laro est de retour dans les bacs, sept ans après la sortie de son album «Hmm !». La jeune artiste fait son come-back avec un nouveau single baptisé «Nnem wam», qui signifie «mon cœur» en langue béti.

Ce titre dévoilé le 15 mai dernier est extrait de son prochain opus en préparation. Dans cette chanson, Larissa Bahanag Njoh (son nom à l’état civil) rassure, en mélodies, son compagnon jaloux. «Mon doux cœur, ne sois pas jaloux. C’est toi que j’ai choisi. Tu es mon homme pour toujours», chante-t-elle en eton, une langue parlée dans la région du Centre. La chanteuse n’a pas fait dans la dentelle, pour son grand retour au devant de la scène musicale. Pour l’occasion, l’auteure de «Ma yanga wa» s’est entourée de grosses pointures pour l’accompagner dans cette nouvelle aventure musicale.

Au rang de celles-ci, le célèbre bassiste camerounais André Manga et le jazzman de renom Gino Sitson, qui assure notamment la direction artistique de ce nouveau single.

Née un 21 juin, Laro (diminutif que lui ont donné ses frères et sœurs) embrasse la musique au collège. Année pendant laquelle elle prend des cours de piano, avant d’interrompre sa formation artistique pour se consacrer à l’école. Mais le virus de la chanson est toujours présent. Au point où elle intègre le Club musique de l’université de Yaoundé I où elle prend des cours. Après avoir presté dans des cabarets et chanté aux côtés d’artistes confirmés, la jeune chanteuse d’afro world music décide en 2011 de se lancer dans une carrière solo. Et depuis, la mayonnaise a pris…

 

Patricia Ngo Ngouem