Près de 1000 exposants camerounais et étrangers prennent part au Salon international de l’artisanat du Cameroun (Siarc) qui a ouvert ses portes le 26 avril dernier au Palais des Congrès à Yaoundé. Plateforme de promotion de l’art camerounais, le Siarc permet aux artisans locaux de présenter les richesses culturelles de leur région, mais également de faire étalage de leur-savoir-faire aux côtés de leurs pairs d’autres pays.

Jusqu’au 5 mai prochain, ceux-ci rivaliseront d’adresse pour mettre en exergue leur talent et leur expérience pour contribuer, à leur manière, à créer la richesse et l’emploi, et se distinguer aussi à travers les multiples distinctions mises en compétition.

Car, les meilleurs exposants seront primés à l’issue du salon, indique le ministère des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), organisateur de la manifestation.

Le public, lui, pourra ainsi apprécier la diversité des métiers d’art et la grande richesse du savoir-faire national et international, découvrir ou se familiariser avec des matériaux tels que le bois, le raphia et le cuir. Ou acquérir des pièces uniques façonnées dans la plus pure tradition, ou fabriquées sur la base de connaissances modernes. Rendu à sa sixième édition, le Siarc se tient cette année sous le thème : «L’artisanat africain et le commerce équitable : enjeux et perspectives». La particularité cette année, selon les organisateurs, est la présence d’un «pavillon de l’innovation» qui abrite les meilleures œuvres sélectionnées parmi les exposants d’ici et d’ailleurs.

PNN