Il aura désormais la charge de préparer et d’organiser les opérations électorales et référendaires au Cameroun. A 67 ans, Erik Essousse est le nouveau directeur général des élections à Elections Cameroun (Elecam), l’organe en charge des élections dans le pays.

Il a été nommé ce lundi 28 mai 2018 par le chef de l’Etat, en remplacement d’Abdoulaye Babale, accusé de «faute lourde» par le conseil électoral. Erik Essousse occupait le poste de directeur général adjoint des élections, jusqu’à sa nomination. Poste qu’il a occupé pendant 10 ans. C’est dire si l’homme connaît bien la maison Elecam. Mais pas que, car ce natif de Yingui, dans le département du Nkam (Littoral), connaît également les méandres de l’administration.

Il a en effet occupé de hautes fonctions administratives.

Le nouveau patron d’Elecam a été entre autres, sous-directeur des Libertés publiques au ministère de l’Arrondissement territoriale (1985), directeur adjoint des affaires politiques au ministère de l’Administration territoriale (1990), sous-directeur des élections dans le même ministère (1996) ou encore chargé de missions aux services du Premier ministre (2005). Enseignant à l’École nationale d’administration et de magistrature (Enam), Erik Essousse est également auteur de deux livres : «Informatisation des processus électoraux en Afrique»et «La liberté de la presse écrite au Cameroun : ombres et lumières», parus respectivement en 2004 et 2006 aux éditions L’Harmattan.

 

P.N.N