Moments mémorables il y a quelques mois, dans les somptueux salons du Pré-Catelan, rue de Suresnes, à Paris. C’est en ce lieu prestigieux de la capitale française, qui accueille les happy few de la politique, du business et de la culture de ce pays, où a été récemment célébré le 80e anniversaire de Line Renaud, que les membres de l’association caritative Bridge the Gap, amenés par Moulen Man  Moulen, ont tenu leur traditionnel gala de bienfaisance. Comme la dernière fois en novembre 2016, l’événement visait à mobiliser les fonds pour la croisade contre l’illettrisme dans la population immigrée de France.

Parrain de cette édition, l’industriel et homme politique camerounais James Onobiono (ici face une journaliste), qui a fait le déplacement pour l’occasion, a retrouvé ses collègues du comité de parrainage. On y dénombre des personnalités françaises ainsi que de la diaspora africaine, parmi lesquelles les anciennes ministres Rama Yade, Nicole Guedj, Alain Joyandet ; ou encore Fabienne Diouf, Coumba Dioukhane, Marie-Roger Biloa, Gina Oloa, Olga Johnson, et Assiatou Bah Diallo, la rédactrice en chef du magazine féminin Amina.

Line Renaud, autre marraine de Bridge the Gap était absente pour raison de santé, et Claude Chirac pour des contraintes familiales. Les invités ont passé d’agréables moments, agrémentés par les prestations de créateurs (stylistes) et artistes (conteurs, chanteurs et autres DJ) mobilisés pour l’occasion. La générosité des convives contribuera à atténuer le calvaire de l’illettrisme dont souffrent, en France même, plusieurs immigrés.

 

Sujet RNY – Photos Bernard Delbey / Didier Teurquetil

A lire dans ICI 88