Manu Dibango en concert au Cameroun. Le saxophoniste camerounais de renommée internationale a donné un spectacle vendredi 22 juin 2018 au Palais polyvalents des sports à Yaoundé, puis un second le 24 juin dernier au Club Camtel à Douala. L’auteur du tube mondialement connu «Soul Makossa» était accompagné de son orchestre. Il a partagé la scène avec des artistes confirmés comme Ekambi Brillant, Ben Decca, Charlotte Dipanda, Sam Fan Thomas, Ndedi Eyango et Longuè Longuè. Mais aussi de jeunes étoiles montantes de la musique camerounaise telles Dynastie le Tigre, Salatiel, Mr Leo et Mink’s. Ces deux spectacles étaient gratuits. Ils s’inscrivaient dans le cadre de la célébration des 70 ans d’existence des Brasseries du Cameroun.

Mais n’allez pas croire que cette gratuité a nui à la qualité du spectacle ! Que nenni, répond le musicien de 85 ans, invité du journal de 20h mercredi dernier sur la chaîne de télévision privée Vision 4. Pour le père de la world music, cette gratuité est une opportunité pour les jeunes de le voir en spectacle ou de voir leurs artistes préférés sur scène. Notamment ceux-là qui ne peuvent pas se payer une place de concert, a déclaré en substance Manu Dibango, qui fête ses 60 ans de carrière musicale cette année. Pour marquer le coup, l’homme au crâne chauve a choisi la Côte d’Ivoire, pays où il a démarré sa carrière en dirigeant notamment l’Orchestre de la radiodiffusion télévision ivoirienne (Orti) en 1976.

Jeudi prochain, la ville d’Abidjan va donner le coup d’envoi des festivités marquant la célébration de ses noces de diamant. «Hello la Côte d’Ivoire ! Mon saxo et moi, on sera bel et bien à Abidjan le 29 juin à l’hôtel Ivoire», a-t-il annoncé dans un tweet le 15 juin dernier. Une tournée internationale est prévue dans le cadre de cet anniversaire. Cette tournée l’amènera notamment à Douala, ville qui l’a vu naître un 12 décembre 1933. Né Emmanuel N’Djoké Dibango, Manu Dibango est l’une des personnalités les plus marquantes de ces 50 dernières années. Premier artiste africain à obtenir un disque d’or aux Etats-Unis avec son tube «Soul Makossa» – repris notamment par Michaël Jackson et Rihanna,  il compte 600 titres à son répertoire, une quarantaine d’albums et de nombreuses distinctions reçues de par le monde.

Patricia Ngo Ngouem