Le clap d’ouverture de la 22e édition du festival international de cinéma Écrans noirs a eu lieu ce vendredi 13 juillet 2018 au Palais des congrès à Yaoundé. Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas un long métrage mais une série télévisée qui a été projetée en ouverture du festival. Au programme, la série «River Hôtel» du réalisateur congolais Didier Ndenga, diffusée depuis le 25 juin 2018 sur l’antenne de TV5Monde Afrique.

«Il s’agit d’une série évènement avec notamment Charlotte Dipanda à l’affiche», justifient les organisateurs. La diva de la musique camerounaise figure en effet au casting de cette série dans laquelle on retrouve aussi des acteurs de talent tels le Ghanéen Michel Majid, la Centrafricaine Habi Touré ou encore le Français Eriq Ebouaney. Mais aussi des chanteurs de renom, en l’occurrence Fally Ipupa et Lokua Kanza.

«Nous allons diffuser le premier épisode lors de la cérémonie d’ouverture. Ceux-qui vont aimer la série pourront regarder la suite sur TV5Monde», indique en substance Françoise Ellong, responsable de la programmation à Écrans noirs. Cette «innovation» dans le choix du film d’ouverture vise également à «retenir» le public en salle, apprend-on. Lequel public a souvent l’habitude de déserter les lieux une fois la cérémonie protocolaire achevée.

Quelque 70 films, dont 17 camerounais, sont en lice cette année au festival Écrans noirs, dont la 22e édition se tient du 13 au 20 juillet à Yaoundé et Douala. Fondé en 1997, le festival Écrans noirs a pour but de promouvoir et valoriser les cinémas d’Afrique et du monde noir. Devenu en 2008 un festival compétitif mettant en exergue de nombreux prix et talents, il est un des rendez-vous annuels incontournables du 7e art en Afrique centrale.

 

Patricia Ngo Ngouem