Gervais Edmond Bindzi Edzimbi a été nommé responsable de l’antenne protocolaire et consulaire de Douala lors du vaste mouvement intervenu au ministère des Relations Extérieures en novembre 2017. Ce Ministre Plénipotentiaire était jusque-là Premier Secrétaire à l’Ambassade du Cameroun à Washington D.C, chargé des affaires consulaires, administratives et protocolaires.

Toujours habillé avec une élégance rare, celui que ses collaborateurs ont surnommé «le mannequin» a laissé au Pays de l’Oncle Sam, d’après de nombreux témoignages, la marque d’un diplomate traitant les usagers et les dossiers avec équité, sans népotisme ni favoritisme. Il a reçu l’award du Camerounais de l’Année 2016 aux USA . Une distinction prestigieuse décernée par la All Cameroonian Cultural and Development Foundation.

Au Collège bilingue d’Application, au milieu des années 1980, le fils de papa Paul Edzimbi (opérateur cinématographique à l’ambassade d’Allemagne au Cameroun) va rencontrer incidemment Eboa Mobitang qui monte la pièce Kabeyene ou à qui la faute pour la télé. Gervais Bindzi est propulsé au statut de célébrité. Sur la même lancée, il est sollicité pour jouer dans le feuilleton Le Débrouillard, où il incarne le personnage central du petit «débrouillard».

Gervais Edmond est aussi un bon footballeur, ayant porté le brassard dans la plupart des équipes où il a joué, qu’il s’agisse des clubs de son quartier de jeunesse Messassi à Yaoundé ou plus tard l’équipe de foot du Ministère des Relations Extérieures.

Major à l’entrée de l’IRIC

En 1993, il sera major au concours d’entrée à l’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC), d’où il sort nanti d’un doctorat de 3e cycle en relations internationales. En 2000, lorsque la Coopération française au Cameroun organise un concours d’entrée à l’ENA de Paris, il postule et réussit. Il émergera de la promotion Fusion, titulaire d’un diplôme de la prestigieuse école, option Diplomatie. À l’Université de Paris-I, Panthéon Sorbone, il décroche un Master en administration internationale.

Placé en complément d’effectifs au ministère des Relations extérieures, précisément à la direction des Nations Unies, le diplomate est affecté en 2006 à l’ambassade du Cameroun aux États-Unis d’Amérique, comme Premier secrétaire. Par la suite, il accède aux grades de conseiller aux affaires étrangères, puis ministre plénipotentiaire.

Quelques mois avant d’être ré affecté au pays natal, Gervais Edmond Bindzi Edzimbi confiait à ICI : «J’ai de bons rapports avec le Cameroun. J’aime mon pays ; actuellement je travaille aux États-Unis, mais mon esprit est au quotidien au Cameroun. Mes parents y sont, mes amis et mes collègues aussi. Je vais au Cameroun en moyenne une fois chaque année».

 

Sujet T. Minko’o – ICI

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *